Approches utilisées

Les diffĂ©rentes approches que j’utilise s’adressent Ă  l’un ou l’autre des aspects soulignĂ©s dans mon approche gĂ©nĂ©rale de la psychothĂ©rapie sous l’onglet « Pour mieux me connaĂ®tre ». Voici maintenant une courte description des approches que j’utilise le plus rĂ©gulièrement.

Psychosynthèse

Développée par Roberto Assagioli, un psychiatre italien, dans les années 1930, la psychosynthèse vise la reconnaissance et l’intégration des parties de nous-mêmes qui nous semblent parfois «plus fortes que nous». Il nous arrive à tous de constater que nous agissons d’une certaine façon dans un certain contexte, par exemple au travail, et d’une autre façon dans nos relations avec nos amis et d’une autre façon encore dans nos relations de couple. Si une telle variabilité est normale, elle peut parfois causer des difficultés. Il devient alors important de mieux comprendre ce qui se passe en nous en apprenant d’abord à reconnaître, puis à accepter et intégrer ces parties de nous qui sont à l’origine de nos tiraillements intérieurs. La psychosynthèse est une approche de choix pour favoriser ce travail intérieur.

Pour en savoir plus : http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=psychosynthese_th

MĂ©ditation de la pleine conscience (mindfulness)

La pratique de la pleine conscience a été placée au cœur d’une démarche visant à libérer les êtres humains de la souffrance il y a plus de 2500 ans par le Bouddha. On n’a toutefois pas besoin d’être bouddhiste pour en retirer les bienfaits. Depuis la fin des années 70, suite aux travaux de John Kabat-Zinn, des centaines de recherches scientifiques ont établi l’efficacité des pratiques de pleine conscience dans le traitement de problèmes aussi bien physiques que psychologiques.

En psychothérapie, de nombreuses applications ont été testées pour diverses problématiques, dont la dépression, l’anxiété et la douleur chronique. Depuis environ 20 ans, on assiste au développement de nouvelles approches fondées sur des données scientifiques rigoureuses et intégrant des pratiques de pleine conscience.

Pour en savoir plus : http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=meditation_th

Thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT)

Il s’agit d’une approche appartenant à ce que certains appellent les approches de troisième vague. Vue comme un développement ou une évolution de la thérapie comportementale et cognitive, la thérapie d’acceptation et d’engagement invite à retrouver notre flexibilité psychologique en prenant une certaine distance face à nos pensées, en acceptant nos émotions telles qu’elles sont, en cultivant la conscience de l’instant présent, en renouant avec nos valeurs profondes et en s’engageant dans des actions fondées sur ces valeurs.

En fait, la thérapie d’acceptation et d’engagement vise à nous aider à accepter ce que nous n’avons pas le pouvoir de changer, à changer ce que nous pouvons changer et à savoir faire la différence entre les deux.

 

La thérapie cognitive-comportementale / Thérapie émotivo-rationnelle

Il est bien établi que les être humains ne réagissent pas tous de la même façon face à diverses situations. De plus, chacun de nous réagit parfois de façon fort différente à des situations pourtant très similaires. L’approche cognitive-comportementale propose que c’est notre interprétation de la situation qui détermine notre réaction émotionnelle et notre comportement face à cette situation.

Suivant cette conception, la thérapie vise donc à mettre à jour nos façons de penser irréalistes, des croyances irrationnelles qui opèrent de façon automatique, sans que nous en ayons pleinement conscience. Ce sont ces façons de penser qui contribuent à entretenir la souffrance. En confrontant et en argumentant avec ces modes de pensée et en les soumettant à l’épreuve des faits, la thérapie vise à se libérer des pièges qui nous enferment dans le cercle vicieux du malheur, de la douleur et de la souffrance.

 

EMDR ou l’intégration neuro-émotionnelle par le mouvement des yeux

Cette approche a été développée par le Dr Francine Shapiro vers la fin des années 80. Elle a été grandement popularisée ici au Québec par le Dr David Servan-Schreiber, auteur du best-seller «Guérir», publié en 2003.

EMDR est une approche intégrative qui, bien que fondée sur une théorie du traitement de l’information, incorpore des éléments de plusieurs autres approches de psychothérapie. EMDR a fait l’objet de très nombreuses recherches qui ont conclu à son efficacité, notamment dans le traitement du stress post-traumatique. Au Québec, une approche parallèle, IMO, a été développée par Danie Beaulieu à partir des travaux de Steve Andréas.

Pour en savoir plus : http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=emdr_th